GEMAPI



La Communauté de communes intervient sur la gestion des cours d’eau et de leurs berges depuis 2005.

Cette compétence s’est vue renforcée avec la loi GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) du 30 décembre 2017, initialement précédée par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM) du 27 janvier 2014, dispositions qui ont ensuite été complétées et mises à jour par la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) du 7 août 2015, puis par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 8 août 2016.


Le Camuzon à Bardigues

LES MILIEUX AQUATIQUES :
UNE RESSOURCE À PROTÉGER ET À PRÉSERVER

Les actions ont donc évolué pour prendre en compte la qualité des eaux et des écosystèmes à l’échelle des bassins versants, tout en garantissant un bon équilibre entre la nature et les usages (propriétaires riverains, agriculteurs, pêcheurs, promeneurs…).
La Communauté de communes gère ainsi 5 bassins versants, comprenant une vingtaine de ruisseaux, soit 90 kms.

Il s’agit à la fois de veiller au bon état de la végétation des berges (ripisylve), ainsi qu’à la bonne qualité globale des cours d’eau : gestion et plantation de cette ripisylve *, restauration de la continuité écologique, restauration des zones humides *, lutte contre l’érosion des sols, restauration hydromorphologique *…

Ces actions sont fondamentales pour préserver la biodiversité, faune et flore, de même que pour limiter les inondations ou les coulées de boue, en maintenant un réseau hydrographique à la fois naturel et maîtrisé, et des zones « tampons ».

Cette gestion et ce suivi sont assurés et coordonnés par un technicien rivière, interface entre les élus et les riverains, et l’équipe intervenant sur le terrain (Equipe de Valorisation de l’Environnement Communautaire).

La carte ci-dessous présente les bassins versants gérés par la Communauté de communes.

CES TROIS PETITS FILMS vous permettent de découvrir ces actions, ainsi que certains de nos cours d’eau et zones humides De très belles images, tournées en 2020, par la société « dans le champ » de Saint Antonin Noble Val.

Quelques définitions :

  • Ripisylve : forêt riveraine (du latin ripa : rive et sylva : forêt) ou ensembles boisés, buissonnants et herbacés présents sur les rives d’un ruisseau, d’une rivière ou d’un fleuve. Son absence favorise l’érosion des berges, le déplacement du cours d’eau et les risques d’inondations.
  • Zones humides : marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves…entre terre et eau, ces milieux humides se caractérisent par une biodiversité exceptionnelle. Ils abritent en effet de nombreuses espèces végétales et animales. Ils jouent également un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau, l’épuration, et la prévention des crues.
  • Restauration hydromorphologique : petits aménagements pour améliorer l’habitat aquatique et diversifier les écoulements, favorables à la faune piscicole, à la qualité des cours d’eau, et à la réduction des risques inondations

Zone humide à Grayssas

LA BARGUELONNE : SA GESTION ET SON ENTRETIEN SONT ASSURÉS PAR LE SYNDICAT MIXTE DU BASSIN DE LA BARGUELONNE ET DU LENDOU

affluent de la Garonne, elle prend sa source sur la commune de Lhospitalet dans le Lot, avec une longueur de 61.1 Km, après avoir traversé les Deux Rives, elle finit son cours sur la commune de Lamagistère.

Les interventions sur la rivière de la Barguelonne sont, pour la partie nous concernant, gérées par le Syndicat mixte du bassin de la Barguelonne et du Lendou. Ce dernier regroupe 4 Communautés de communes : Terres des confluences, Quercy Pays de Serres, Quercy Blanc et Deux Rives.

Le programme de gestion est établi en plusieurs étapes.
L’objectif de ce programme, mis en œuvre par le syndicat mixte sur la période 2019-2023, est d’atteindre le bon état des cours d’eau, tel que fixé par la directive cadre européenne sur l’eau.

Son élaboration a tout d’abord fait l’objet d’un diagnostic complet du bassin versant de la Barguelonne, qui a permis de faire un état des lieux cartographié, puis de définir les enjeux (risques inondations, effondrement des berges, nécessité de remontée des eaux pour les espèces migratoires…).

Une concertation s’est ensuite appuyée sur ce diagnostic pour associer les élus à l’élaboration de ce programme.

Les travaux qui doivent être entrepris font l’objet d’une déclaration d’intérêt général (DIG) prise par arrêté préfectoral, et autorise ainsi à mettre le programme en œuvre (après enquête publique), sur les propriétés privées.

La carte ci-dessous présente les bassins versants gérés par des Syndicats de rivières,
dont celui de la Barguelonne

UN FILM POUR DÉCOUVRIR LES RÉALISATIONS ET MIEUX COMPRENDRE LES ENJEUX

A travers de très belles images : découvrez les réalisations récentes du Syndicat mixte de la Barguelonne et du Lendou, et les enjeux en matière de protection des écosystèmes.

(Tournage réalisé en 2020 par la société « dans le champ » de Saint Antonin Noble Val).

LE GUIDE DU RIVERAIN

Riverains et usagers, vous souhaitez en savoir plus sur les pratiques adaptées en bord de cours d’eau, les droits et devoirs du riverain, l’entretien des berges :

LES ZONES HUMIDES :


des milieux d’intérêt écologique, sociologique, et économique à préserver.
Cette plaquette vous en présente toutes les caractéristiques :

Pour toutes questions ou informations, contacter le technicien rivières :

Julien CACHARD
06-11-72-69-77
julien.cachard@cc-deuxrives.fr

en_GBEnglish