Depuis 2006, la Communauté de communes des Deux Rives intervient sur la gestion des berges et l’entretien des cours d’eau de son territoire.

Au total ce sont 15 cours d’eau soit 80 km de rivières retenus par la commission environnement pour faire partie d’un programme pluriannuel de gestion des berges. Il intègre : L’Arratz, l’Ayroux, la Caille, le Profond, la Saudèze, l’Auroue, le Métau, le Sempesserre, le Camuzon, la Sardine, le Brézègues, le St Clair, Le ruisseau de Gasques, le Roquebiard et le Cancel Bas.

La gestion et le suivi des cours d’eau est assuré par un technicien rivières travaillant en collaboration avec une équipe en régie (équipe VEC) qui réalise les travaux d’entretien. Le technicien rivière est le contact référent des élus et des riverains. L’entretien des rivières est un devoir pour tout propriétaire de cours d’eau. Son absence peut se révéler catastrophique. Une rivière laissée à l’abandon s’encombre d’arbres morts et autres obstacles qui provoquent des débordements accompagnés d’une érosion des berges. Le résultat est un risque accru de crues dans des zones sensibles : villages, pont, zones agricoles.

Il est donc indispensable de maintenir la végétation des berges (ripisylve) en état pour qu’elle assure ses fonctionnalités de protection et préservation.


Quelques exemples de bonnes pratiques à adopter :

 Couper les arbres morts et trop penchés
 Retirer les embâcles perturbant l’écoulement
 Maintenir une ripisylve large et diversifiée
 Protéger les zones humides (rôle important pour la biodiversité, la qualité de l’eau et elles permettent de restituer l’eau l’été)
 Les petits bois morts dans le lit créent de l’habitat pour les poissons, ils sont à maintenir le plus possibles si ils ne sont pas gênants
 Plantations d’arbres adaptés aux rivières sur les secteurs sans végétation (Frêne, saule, aulne, noisetier, érable)

Attention car certaines pratiques courantes sont contre indiquées :

 Ne pas faire de coupe à blanc à l’épareuse
 Le curage d’un cours d’eau est interdit et soumis à autorisation
 Les dépôts de déchets sauvages sont interdits
 Le peuplier n’est pas adapté en bordure de rivière (ses racines sont peu développées et en surface), il provoque des effondrements de berges

Pour toutes questions ou informations, contacter le technicien rivières :

Julien CACHARD
06-11-72-69-77
julien.cachard@cc-deuxrives.fr